Le robot sécurité, nouveau super-héro ?

Imaginez un robot qui pourrait voir, entendre, ressentir et sentir, qui surveillerait sans relâche autour de vous, qui veillerait à la sécurité de vos proches. La vie ne serait-elle pas plus simple si un robot se chargeait de garantir cette sécurité pour nous ?

 

Combattre la criminalité

La startup Knightscope localisée dans la Silicon Valley a récemment mis au point un robot agent de sécurité K5 pour la surveillance de nuit afin de venir en aide aux agents de sécurité. Il peut servir à sécuriser les entreprises, les entrepôts, les parkings de supermarché en se focalisant sur les missions de monitoring et de prévention de manière à circuler dans un rayon d’action prédéterminé, filmer la situation et collecter des données pour prévenir les services de sécurité en cas d’intrusion ou situation extraordinaire. Le Knightscope K5 combine les caractéristiques d’un robot autonome de télésurveillance avec des algorithmes d’analyse prédictive et de nombreux capteurs qui permettent de fournir une vision en temps réel et une série de données précises, pour maximiser la rapidité de la prise de décision des équipes de surveillance.

 

Sécuriser l’environnement domestique

Les initiatives de robot de sécurité se multiplient à travers le monde comme l’illustre le lancement du premier robot de sécurité domestique E-4 du groupe japonais Sharp. Grâce à ses trois roues holonomes il peut quadriller le foyer toute la journée et repérer toute anomalie à travers des capteurs sonores et visuels. Son rôle principal consiste à dissuader toute menace par le biais d’un message vocal diffusé ou de flashs pour aveugler les intrus. Son système d’apprentissage lui permet d’être totalement autonome. Et de retourner automatiquement à sa station de chargement en cas de panne de batterie.

 

Améliorer la surveillance des entrepôts

La mutation du marché de la sécurité en entreprises a poussé les ingénieurs à mettre au point un robot pour réduire les coûts et les risques liés aux aléas de la sécurité. Attention, il n’est pas question de remplacer le travail du salarié mais au contraire de lui apporter une aide supplémentaire. Le robot peut ainsi détecter tout mouvement autour de lui grâce à une caméra et un laser. En cas d’anomalie, il prévient un agent de surveillance qui visualise la position du robot sur le plan de l’entrepôt, analyse les images reçues en temps réel, et peut le cas échéant, appeler la police ou parler au cambrioleur. Doté d’une caméra thermique, il peut également détecter des points chauds, signe de potentiel départ de feu.

Chez Captain Robot, nous avançons au rythme des besoins exprimés par la société. Notre succès repose sur la faculté à traiter de manière pertinente les informations dont nos clients ont besoin.

 

Juliette P.